arivem

arivem

"Envoyé spécial" a testé le tri sélectif dans les fast-foods : ce soir jeudi 18 octobre sur France 2

 

 

Où finissent les déchets des fast-foods, contraints au tri par une loi de mars 2016 ?

 

Le journaliste d’"Envoyé spécial" a commandé un menu McDonald's classique (burger, frites, soda). Puis il a consciencieusement jeté les emballages dans les poubelles jaunes des déchets recyclables. Que vont-ils devenir ?

 

CE SOIR 18/10 21H00 ENVOYE SPECIALhttps://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-envoye-special-a-teste-le-tri-selectif-dans-les-fast-foods-sur-votre-plateau-mcdo-qu-est-ce-qui-sera-recycle_2986777.html

 

 

 

 

Voici le communiqué de ZERO WASTE FRANCE qui a largement contribué à cette enquête :

 

 

Chers collectifs, associations et groupes locaux,

 

Ce jour nous lançons une plainte contre deux établissements McDonald’s et KFC, situés Place de la République à Paris.

 

Dans le but d’obtenir l’ouverture d’une enquête pénale, nous sommes allés sur place, de jour et de nuit, afin de documenter l’absence de tri en salle, et analyser les déchets collectés et destinés à l’incinération. Cette enquête fait suite à une mobilisation en cours depuis mai 2017, après la publication d’un rapport, puis d’une mobilisation de terrain avec nos groupes locaux.

 

Pour mémoire, le tri des déchets de papier, métal, plastique, verre et bois est obligatoire pour la majorité des entreprises depuis le « décret 5 flux » du 10 mars 2016 (entré en vigueur le 1er juillet 2016 sur ce point).

 

La mise en place du tri est une urgence a minima pour ces enseignes, le secteur de la restauration rapide mettant sur le marché 183 000 tonnes d’emballages, qui deviennent des déchets pour beaucoup mis en décharge ou incinérés. Notre plainte fait également valoir l’absence de tri des biodéchets, et le non-respect de la hiérarchie des modes de traitement, par recours au « tout jetable ».

 

Un reportage signé « Envoyé spécial » est diffusé ce soir, jeudi 18 octobre, sur France 2, relatant notre enquête et dévoilant plus globalement les coulisses de la restauration rapide.

 

Notre article : https://www.zerowastefrance.org/tri-dechets-zero-waste-france-plainte-mcdonalds-kfc/

 

Notre communiqué de presse : https://www.zerowastefrance.org/cp-tri-dechets-zero-waste-plainte-mcdonalds-kfc-2/

 

N’hésitez pas à relayer cette information largement autour de vous, et à nous soutenir dans cette action (l’adhésion des associations pour 2018 est encore possible – pas de moyens, pas d’action !).

 

Bien à vous,

  

Thibault TURCHET

Responsable des affaires juridiques et réglementaires - Zero Waste France

Titulaire du CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'Avocat)

Apportez votre voix au mouvement - adhérez à l'association

01 55 78 28 60

Twitter - Alterjure

 


18/10/2018
0 Poster un commentaire

Retard abyssal du tri et de la réduction des déchets en Corse : c'est comme chez nous, avec les mêmes causes !

 

 

La Corse croule sous les déchets et les citoyens exposés à une des méga décharges et excédés par l'absence de politique intelligente en bloquent l'entrée !

 

Associu Zeru Frazu A Strattegia Zeru Frazu – Zéro Déchet, Zéro Gaspillage https://zeru-frazu.fr/

 

La Corse étant une île (magnifique et à préserver) et qu'elle se trouve de fait dans l'obligation de gérer de façon efficace et pérenne ses déchets sur son territoire, ses décideurs locaux auraient dû depuis longtemps développer le tri à la source et le recyclage, AINSI QUE LA REDUCTION DRASTIQUE DES DECHETS, comme cela se pratique avec succès dans l'île voisine et toute proche, la Sardaigne.

 

Oui mais les élus ne se réveillent qu'une fois que la situation est au bord de la catastrophe... Aucune politique adaptée n'avait jusqu'ici été développée, avec la tentation maintenant de fuire ses responsabilités en envisageant la construction de TMB ou d'Incinérateurs.

 

Prenez le temps de regarder ce débat, il est très instructif : https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/emissions/inchiesta

 

Le problème est exactement le même chez nous, dans cette partie de la Seine-Saint-Denis.

 

Sauf qu'il semble que pour beaucoup de nos élus locaux, la gabegie actuelle que représente la "gestion" de nos déchets sur nos communes ne soit toujours pas un problème à résourdre d'urgence et ce malgré la pitoyable affaire du fiasco du TMB-Méthanisation évité de justesse puis du projet avorté d'un TMB-Incinérateur sur le site du SYCTOM à Romainville/Bobigny.

 


17/10/2018
0 Poster un commentaire

Les illusions de l'incinération

 

Voici un excellent résumé réalisé par France Culture sur le projet préhistorique et dangereux de TMB-Incinérateur à Ivry-sur-Seine : https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-de-leco/les-nouvelles-de-leco-du-mercredi-03-octobre-2018

 


05/10/2018
1 Poster un commentaire

Fête de la 1ère année d’expérimentation de la collecte des déchets alimentaires à Romainville Samedi 13 octobre de 10h à 18h Place André Léonet à Romainville

 

Est Ensemble fête la première année d’expérimentation de la collecte des déchets alimentaires à Romainville :

 

 

 

 

 

 

 

1 an, ça se fête ! Samedi 13 octobre, de 10h à 18h, place André Léonet à Romainville, venez fêter la première année d’expérimentation de la collecte des déchets alimentaires. Au programme : ferme pédagogique, ateliers de jardinage, smoothie party, jeux pour les enfants, distribution de compost, démonstration de camion de collecte, petite restauration…

 

Au programme :

- Ferme pédagogique
- Ateliers de jardinage
- Smoothie party

- Jeux pour les enfants

- Distribution de compost
- Démonstration de camion de collecte
- Petite restauration
- Et bien sûr des stands de sensibilisation à la réduction des déchets.

 

 

https://www.est-ensemble.fr/fete-de-la-1ere-annee-dexperimentation-de-la-collecte-des-dechets-alimentaires-romainville

 


03/10/2018
0 Poster un commentaire

Est Ensemble tient son Conseil de Territoire mardi 25 septembre 2018 à 19H00 - Quid du projet du SYCTOM à Romainville Bobigny ?

 

 

 

Les déchets seront à l'honneur au prochain Conseil de Territoire d'Est Ensemble, et pour une fois en première partie de séance :

 

- exonération de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) des locaux à usage industriel et commercial pour l'année 2019,

- approbation du rapport 2017 sur le prix et la qualité du service de gestion des déchets ménagers et assimilés,

- rapport annuel du délégataire de service public de collecte des déchets industriels et commerciaux et assimilables à des ordures ménagères à Montreuil et Noisy-Le-Sec pour l'année 2017,

- communication du rapport annuel sur le prix et la qualité du service de traitement des déchets du SYCTOM de l'agglomération parisienne pour l'année 2017.

 

Il est urgent de modifier le principe de cet impôt (TEOM) déconnecté des coûts réels et qui s'oppose à une démarche saine de réduction des coûts pour la collectivité.

 

On sait que tous les ans pour Est Ensemble, le montant du recouvrement de la TEOM est supérieur au coût de la gestion des déchets et que ce surplus n'est pas investi dans le développement d'un programme ambitieux du tri sur notre territoire, la preuve avec ces poubelles rouges fourretout mises en place cet été sur les différents évènements publics.

 

Ces surplus de l'impôt recouvert devraient être réservés pour financer la pérennisation des expérimentations en cours de collecte des restes alimentaires et leur instauration à tout le territoire comme l'exige la loi sur les gros producteurs.

 

Au vu des montants gigantesques récoltés pour gérer nos déchets sur notre territoire, on pourrait s'attendre à une organisation et un service efficaces, ce qui est loin d'être le cas, pour preuve le dernier boycott au CT d'Est Ensemble des élus de Pantin et les témoignages dans la presse de disfonctionnements dans plusieurs communes adhérentes.

 

Concernant le SYCTOM, il sera évoqué le prix et la qualité de leur prestation de traitement, ce qui représente une part importante de la dépense globale. 

 

Il aurait été intéressant d'évoquer les problèmes des puanteurs émises par leur centre cet été, mais également les points d'évolution de leur projet de Romainville/Bobigny : le centre de tri actuel tout neuf va-t-il réellement être démantelé, les déchets sortants de l'usine qui devaient être transportés par péniche vont-ils en partie continuer à transiter par camions et dans quelles proportions, etc...

 

Rappelons que l'année dernière à cette même date, nous étions dans la tourmente avec un projet de TMB Incinérateur que le SYCTOM projetait d'édifier en plein milieu de nos villes.

 

Le premier voeux rédigé par la direction d'Est Ensemble sur ce projet donnait carte blanche à sa réalisation.

 

Heureusement, le groupe des écologistes et la maire de Romainville avaient empêché son vote et exigé sa reprise, alors que du côté des autres maires, y compris les plus concernés, nous constations avec effarement qu'ils laissaient faire.

 

Tout au long de l'année 2017, l'ARIVEM, mais également ENVIRONNEMENT93 et ZERO WASTE FRANCE avaient mouillé la chemise pour empêcher cette catastrophe.

 

Le TMB/Incinérateur a été abandonné.

 

Le SYCTOM annonce maintenant une date de mise en service de son futur projet pour 2025.

 

A suivre donc...

 

Télécharger le fichier artfichier_839241_7874445_201809210746957.pdf


21/09/2018
0 Poster un commentaire