arivem

arivem

Quand les lobbies des déchets veulent supplanter les lois de la République

 

Nous avons la chance d'avoir enfin des lois qui imposent des niveaux de tri ambitieux et les régions élaborent leurs futurs plans de prévention et de gestion des déchets qui doivent respecter ces mêmes lois et permettre la mise en oeuvre de l'objectif Zero Déchet.

 

 

Vous croyez peut-être que les lobbies des déchets et certains de nos décideurs vont s'organiser pour respecter ces lois ?

 

Actuellement, c'est au contraire la course contre la montre pour construire de nouvelles usines de traitement des ordures en mélange, même si elles sont contraires aux obligations de réduction des déchets en cours.

 

C'est une tentative de jurisprudence par la force pour maintenir beaucoup de moyens de traitement des déchets en mélange, donc entraver leur réduction...

 

L'incinérateur/TMB d'Echillais (Rochefort) construit à la hâte en dépit d'un recours en annulation de l'autorisation d'exploiter qui a abouti (cette usine n'a plus lieu d'être), s'auto attribue via le Préfet une nouvelle autorisation d'exploiter...

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/societe/environnement/energie/incinerateur-d-echillais?r=nouvelle-aquitaine

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/la-rochelle/incinerateur-echillais-autorisation-exploiter-delivree-restrictions-1403519.html 

 

Les projets de Romainville et d'Ivry-sur-Seine menés au pas de charge par le SYCTOM sans intégrer les objectifs de la loi de transition énergétique et avant que la région IDF ait finalisé son nouveau plan de prévention et de gestion des déchets, sont sur la même veine.

 

Les associations se battent pour faire respecter les lois de la République comme France Nature Environnement à La Chapelle-Saint-Luc : http://www.lest-eclair.fr/61506/article/2018-03-17/le-projet-d-incinerateur-va-t-il-etre-gele

 

Zero Waste France n'est pas en reste et vous trouverez en pièce-jointe leur travail sur la planification régionale des déchets.

 

Reste l'application de ces lois dans notre quotidien par nos élus locaux qui ont la charge de la gestion des ordures ménagères et là aussi, on est loin du compte chez nous.

 

Dire qu'Est Ensemble doit s'engager à égaler les résultats obtenus à Milan avant 2025 doit être une évidence.

 

Avec quelle ambition est portée la collecte des restes alimentaires en cours chez nous ?

 

 

Affaire à suivre...

 

Télécharger le fichier artfichier_839241_7632540_201803205746479.pdf



20/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 812 autres membres