arivem

arivem

Echec irréversible de la collecte pneumatique à Romainville : au lieu de nier les faits, il faut développer les bonnes solutions !

 

Rappelez-vous quand vous étiez petit, on vous disait qu'il fallait dire la vérité pour que les grandes personnes vous croient, ou encore qu'une faute avouée est à moitié pardonnée.

 

Voici ce que vient de publier Est Ensemble sur son site Internet : https://www.est-ensemble.fr/visite-de-la-centrale-daspiration-des-dechets-romainville 

 

Cet article perturbe quelque peu ces préceptes fondateurs.

 

Si vous ne la connaissiez pas, l'expertise d'Est Ensemble sur la collecte pneumatique à Romainville ici jointe nous rend dubitatifs sur la crédibilité de leur récent exposé.

 

Rappelons que ce système a été imaginé pour supprimer la circulation des camions poubelles en ville et réduire le travail pénible des rippeurs.

 

Il consiste à enterrer profondément dans le sol plusieurs kilomètres de tubes sur lesquels sont branchés des bornes permettant aux riverains d'y déverser leurs poubelles en mélange et leur tri, une centrale d'aspiration à l'extrémité de ces tuyaux collectant ces déchets.

 

Le constat est sans appel, ça coûte très très cher en infrastructures à réaliser mais aussi à exploiter (et là le compteur continue chaque année à tourner et la note devient plus que salée !) et au final c'est un échec sur tous les plans :

- les ouvertures des bornes sont restreintes pour des raisons évidentes de sécurité et les poubelles plus grosses que le diamètre de la trappe sont laissées au sol par les gens, ce qui représente des volumes très importants (des conteneurs à poubelles sont finalement mis en place) et oblige les camions poubelles à venir les ramasser alors que cet important investissement a justement été réalisé pour supprimer leur passage : on démultiplie ainsi actuellement les coûts de collecte !

- ce système fait office de "puits perdu" et il n'y a aucune possibilité de vérifier que le tri soit bien fait à la source,

- les poubelles en mélange comme le tri passent dans un tube unique : les résultats de l'enquête indiquent qu'il n'y a plus de tri récupérable en bout de chaine.

 

 

 

 

 

Il est urgent d'arrêter ces surcoûts inutiles et d'investir tout cet argent (on parle de plusieurs millions d'euros !) en finançant par exemple la pérennisation et le développement de la collecte des restes alimentaires en porte à porte actuellement expérimentée à Romainville au Bas Pays sur l'ensemble du territoire d'Est Ensemble.

 

Télécharger le fichier artfichier_839241_7840482_201808210424923.pdf



21/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 815 autres membres