arivem

arivem

Ateliers du SYCTOM - Projets de traitement : ça change encore - Réunion publique de clôture mardi 7 novembre 2017 à Bobigny salle Max Jacob, 35 rue de Vienne à 19h00

Jeudi dernier se tenait le troisième et avant dernier atelier d'information du SYCTOM sur ses projets à Romainville/Bobigny.

 

C'était le plus important car il portait sur les procédés de traitement que le SYCTOM envisage de développer chez nous et il y avait davantage de participants.

 

Il y a du nouveau, le SECHAGE NATUREL, qui correspond dorénavant au projet 2.

  

 

C'est une constante avec ce type de projets, un adjectif vertueux masque bien souvent un process à risque.

 

Le SECHAGE NATUREL, c'est quoi ?

 

Reprenant en partie la technique du compostage, l'idée est de broyer de très importantes quantités de poubelles ménagères résiduelles à Romainville/Bobigny et de les y entasser pendant 15 jours sous forme d'énormes andains dans plusieurs locaux de 2.500 m² chacun.

 

Un système d'aspiration d'air serait mis en place sous ces tas : l'oxygène circulerait théoriquement jusqu'au coeur de ces monticules d'ordures entrainant un début de décomposition des restes alimentaires par des bactéries.

 

Les déchets s'échaufferaient et se déshydrateraient ainsi (naturellement !), perdant la moitié de leur eau (ou plus, ce n'est pas claire).

 

L'air aspiré forcément puant passerait la barrière de "biofiltres" avant d'être relâché dans son environnement urbain.

 

Ces déchets partiellement déshydratés seraient majoritairement évacués sur des péniches, mais un stock tampon serait pour une autre partie constitué sur place.

 

Quid de l'adéquation d'un tel process avec une implantation en milieu urbain dense ?

Amis pêcheurs, bientôt un élevage d'asticots à Romainville Bobigny ?

 

Concernant l'incinération, on tente avec acharnement de nous interdire de l'appeler ainsi.

 

Quand une étape préalable de TMB a été réalisée sur la poubelle en mélange (qu'il faut appeler préparation de CSR) et que ces déchets "préparés" sont brûlés pour faire chauffer de l'eau (dont nous n'aurons pas besoin car il n'y aura pas de réseau de chaleur), il faut dire "chaufferie", c'est plus convivial. 

 

Prenez le temps de lire les dossiers de l'Atelier n°3 « Les solutions techniques envisagées pour la gestion des ordures ménagères résiduelles » :

 

http://projet-romainville-bobigny.syctom.fr/dialogue-et-information/les-documents-dinformation-2/#1504012943268-01d10c1d-5e4a 

 

 

Le SYCTOM conçoit ses projets comme s'ils étaient déconnectés de leur environnement.

 

L'ARIVEM a insisté au contraire sur les graves risques d'impact de ces projets sur les gens qui vivent et travaillent ici : http://projet-romainville-bobigny.syctom.fr/wp-content/uploads/2017/10/Atelier3-SYCTOM-NoteARIVEM.pdf

 

Encore une fois, Francis Redon pour Environnement 93 et FNE a réalisé un énorme travail et s'est battu comme un lion et ZERO WASTE FRANCE a encore une fois été un acteur indispensable aux débats en cours.

 

Qu'on soit d'accord ou pas, le SYCTOM fait son choix définitif en décembre et lance ses projets l'année prochaine.

 

A QUELLE SAUCE VA-T-ON ETRE MANGES ?

 

Pour le savoir, programmez dès maintenant votre participation à la réunion publique de clôture mardi 7 novembre 2017 à Bobigny salle Max Jacob, 35 rue de Vienne à 19h00.

 

http://projet-romainville-bobigny.syctom.fr/reunion-publique-de-cloture/

 



16/10/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 809 autres membres