arivem

arivem

RAPPEL avant les vacances : Mobilisation avant la réunion publique de "clôture" mardi 7 novembre 2017 à Bobigny salle Max Jacob, 35 rue de Vienne à 19h00

 

SECHAGE/DECOMPOSITION DES ORDURES,

TMB/CSR/INCINERATEUR/CHAUFFERIE en pleine ville ?

Au carrefour de Romainville/Bobigny/Pantin/Noisy-le-Sec

 

 

LE SYCTOM VEUT DU TRAITEMENT !

 

 

Que l’on soit d’accord ou pas, le SYCTOM fait son choix définitif

en décembre 2017 et lance ses projets l’année prochaine

  

Réunion publique de « clôture »

mardi 7 novembre 2017 à Bobigny salle Max Jacob,

35 rue de Vienne de 19h00 à 21h00

 

 

VOUS N'ETIEZ PAS AU COURANT ?

 

Ce n'est pas étonnant, il y a bien eu une « concertation » sur les projets du SYCTOM, sauf que l’immense majorité de la population en a été exclue.

 

Le SYCTOM s’acharne sur cette partie de la Seine-Saint-Denis : sous couvert de ‘réhabilitation du site existant (projet 1 avec lequel nous sommes d’accord), il envisage d'y construire une nouvelle usine à traiter les déchets :

 

-          Projet 2 : SECHAGE (partiel)/DECOMPOSITION des ordures

 

ou/et

 

-          Projet 3 : TMB/CSR/INCINERATEUR/CHAUFFERIE

 

 

 

 

 

Il serait inadmissible que des sommes considérables d’argent public

provenant de nos impôts soient dilapidées pour entreprendre

d’entraver notre avenir.

 

Au moins 200 millions d'euros mis dans ces projets  de SECHAGE / DECOMPOSITION / TMB / CSR / INCINERATEUR / CHAUFFERIE, c'est 200 millions qui ne vont pas dans des solutions de gestion des déchets respectueuses de l'environnement et de la santé humaine, notamment dans la mise en place d'une collecte sélective des restes alimentaires, l’amélioration du tri et du recyclage des emballages, démarches pourtant imposées par la loi et créatrices de nombreux emplois non délocalisables.

 

Sachant que la région Ile-de-France est déjà en surcapacité de traitement par incinération, ces projets 2 et 3 sont absurdes, contraires à la politique régionale et vont à l’encontre de la loi sur la transition écologique.

 

Les élus locaux à travers la note de positionnement d’Est Ensemble ont clairement exposé et voté leur opposition à la construction d’un incinérateur/chaufferie et leur réserve sur la préparation à l’incinération (CSR) sur site.

 

Leur opposition à l’incinération/chaufferie exclut en toute logique la préparation TMB/CSR, dont le fonctionnement entrainerait des risques considérables sur les populations locales.

 

Bien que le SYCTOM se soit engagé à se conformer à la décision des élus locaux par la voix de son président, il continue à exposer son projet d’incinérateur/chaufferie, ce qui correspond à un passage en force.

 

Quant au séchage/décomposition des ordures, ce projet opportunément sorti des cartons il y a quelques semaines et que tout le monde découvre tardivement, nous laisse pantois sur les risques inacceptables de puissantes puanteurs en milieu urbain dense.

 

 

 

 

Sur le terrain, la loi sur les gros producteurs imposant la collecte séparée des biodéchets pour les transformer en amendement organique n’est toujours pas appliquée, et rien n’est fait depuis 3 ans pour décupler la collecte séparée des recyclables sur notre territoire (42,6% de recyclables se retrouvent encore dans la poubelle en mélange !).

 

 

Cette fois encore, nous ne nous laisserons pas faire. Dès aujourd'hui, faisons-nous entendre !

 

 

 



18/10/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 809 autres membres